Accueil > Bâtiments exemplaires > Rénovation > Rénovation : Projets 2015 et au-delà > Caen La Mer Habitat, l'instrumentation et le suivi des performances énergétiques sur une opération de rénovation thermique
Réduire la police Augmenter la police Imprimer la page

Caen La Mer Habitat, l'instrumentation et le suivi des performances énergétiques sur une opération de rénovation thermique


Le projet en bref

Type d’opération : Réhabilitation thermique

Maître d’ouvrage : Caen la Mer Habitat

Type de bâtiment : Ensemble immobilier composé de 58 bâtiments (730 logements)

Commune : Ville de Caen  (14)

Surface : 25 000 m² de couverture et 40 000 m² d’isolation de façade par l'extérieur

Coût global de l’opération : Les travaux ont couté 21 millions d’euros et l’instrumentation  et suivi des performances 69 237 euros.

Le plus du projet

Pour la phase de travaux, le maitre d’ouvrage a mis en place une importante stratégie de communication à destination des locataires afin de ne pas perturber la vie de quartier et de faciliter l’acceptation des travaux. Des outils de communication ont été mis en place pour informer sur le calendrier et modalités d’intervention, notamment la publication d’une gazette trimestrielle avec pour but d’informer les habitants sur l’évolution des travaux. Une personne à temps complet dédiée aux relations avec les locataires était présente sur site, durant toute la durée du chantier.

Le mot du maître d'ouvrage

Dans le cadre de la révision de son Plan Stratégique de Patrimoine (PSP) en 2010, CAEN HABITAT a engagé un large programme de rénovation thermique sur 730 logements du quartier de la ZAC Folie Couvrechef.

Suite à ces travaux de réhabilitation et pour définir les performances réelles des bâtiments rénovés par rapport aux performances calculées selon la méthode réglementaire Th-C-EX, un programme d’instrumentation et de suivi des performances énergétiques a été réalisé sur 9 logements dont 6 exploitables à l’issue de l’expérimentation. Ce suivi a permis de dégager des données intéressantes, notamment sur la quantification des baisses de consommations d’énergies (chauffage, ECS, ventilation, eau, électricité) ainsi que des analyses par logement concernant les évolutions des consommations, les températures observées, les niveaux de CO² et la suppression des zones à forte hygrométrie favorisant le développement des moisissures.

Voilà ci-dessous les principaux éléments de méthodologies qui ont été suivis :

  • Echantillon de logements divisé en 3 lots (par étage)
  • Saisie des données de consommation
  • Identification des périodes non occupées et des changements éventuels de locataire
  • Calcul des consommations de chauffage ramenées aux DJU avant et après travaux
  • Estimation du coût de la consommation 2015, ramené aux conditions climatiques de 2013
  • Calcul de l'économie
  • Évaluation de l'impact du paramètre « Étage »
  • Synthèses statistiques en précisant les variables et intervalles de confiance du modèle

Le suivi réalisé, entre 2012 et 2015, a permis d’identifier une baisse des consommations de chauffage et d’eau chaude en kW/m² (corrigées DJU) de -57 % pour les logements qui ont été instrumentés puis analysés. Les factures d’énergies de plus de  50 logements qui n’ont pas fait l’objet d’un suivi, ont également été recensées puis analysées et confirment cette tendance à la baisse des consommations dans les mêmes proportions. Pour la moitié des logements instrumentés, il y a eu un bon maintien des températures intérieures. Concernant l'autre moitié, la baisse de la consommation s'est accompagnée d'une légère hausse des températures de 2 °C en moyenne. Cette hausse de température est liée à des changements de comportements des locataires qui vont avoir tendance à augmenter le confort thermique de leur logement après que celui-ci ait fait l’objet de travaux de rénovation et d’isolation (« effet rebond »). 

Globalement au vu des données relevées, l’objectif attendu du programme de rénovation a bien été atteint. Sur l’ensemble des logements, 174 ont fait l’objet de tests d’étanchéité et les 730 ont tous été certifiés BBC.

 

Objectifs énergétiques

Cep : de 303 à 82KW/m2.K

Les
étapes clés

Qctobre 2012 : Début travaux

2012 : Début de l’instrumentation

Aout 2014 : Fin des travaux

Fin 2015 : Fin de l'instrumentation

Caractéristiques techniques

Enveloppe

Structure et isolation

Isolation thermique des façades par l'extérieur

Aucune isolation par l'intérieur afin de ne pas diminuer les surfaces habitables et ne pas refaire les embellissements locatifs

Isolation des combles et rampants des toitures avec dépose et repose ou remplacement des ardoises naturelles

Menuiseries

Remplacement des menuiseries simple vitrage existantes (y compris bow-windows) par des menuiseries double vitrage à faible émission et remplissage d'argon


Systèmes

Chauffage
Remplacement des chaudières par modèle à condensation avec micro-accumulation

Ventilation
Installation d'une VMC sur les Pins et rénovation de la VMC sur les autres groupes

Démarche environnementale :

Cette réhabilitation thermique a permis d'obtenir une performance globale des consommations d'énergie primaire inférieure à 82kWhep/m²/an  pour quatre groupes immobiliers, soit 730 logements situés dans la ZAC Folie Couvrechef.

Suite aux travaux réalisés, la faune du site a été prise en compte et un refuge pour hirondelles a été créé en partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux. Ce moyen de substitution a permis de préparer leur retour une fois les travaux terminés. 

Le projet en 5 mots-clés

·Instrumentation des bâtiments

Réhabilitation thermique

BBC

ZAC Folie Couvrechef

CAEN la mer Habitat

 

Contacts sur le projet

Maître d’ouvrage :
BROCHARD Denis
Directeur Développement et du Patrimoine
1 place Jean Nouzille BP 15227 14052 CAEN CEDEX 4
0231275000