Accueil > Réforme du Label RGE
Réduire la police Augmenter la police Imprimer la page

Réforme du Label RGE

Publiée le 06 juin 2019

Le label Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) a récemment fait l’objet d’un rapport critique du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) qui envisage de le réformer en profondeur. 

Créé en 2014, le label RGE permet notamment aux entreprises de construction qualifiées de faire bénéficier leurs clients de l’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) ainsi que le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). 

Sont remis en cause dans le rapport du CGEDD : la complexité et le coût de la démarche ; le manque de contrôle et d’audits de chantiers ; le dispositif de formation non adapté aux besoins et attentes des entreprises ; la profusion des qualifications et des signes de qualité qui entretiennent la confusion à l’égard du client.

6 pistes d'amélioration sont actuellement avancées :

  1. Opérer une fusion des différents labels et référentiels
  2. Des mesures en faveur des TPE
  3. La décentralisation au niveau régional du processus de formation professionnelle continue
  4. Garantir la bonne exécution des travaux
  5. Améliorer la lisibilité pour les clients
  6. Améliorer les bases de données statistiques existantes afin de disposer d’un instrument d’observation destiné aux pouvoirs publics.

En réponse à ces critiques, la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), a demandé dans un communiqué du 4 juin dernier une étude aux pouvoirs publics. « Les professionnels sont prêts à faire évoluer ce dispositif sur la base d'une étude analytique objective », rapporte la Capeb.

 

 

 

 

Mots-clés :
RGE



Recevez les actualités des Bâtiments Durables en Normandie par courriel en inscrivant votre adresse ci-dessous :

Inscription    Désinscription
Particuliers
Espace info énergie